Comment faire repartir une orchidée ?

Faire repartir une orchidée

L’orchidée est une fleur élégante et délicate, que l’on prend plaisir à offrir… ou à recevoir ! Hélas, il est fréquent que cette belle plante – le plus souvent fleurie à son arrivée à la maison – perde de sa superbe. Bien sûr, il est normal que la floraison passe… mais ce n’est pas pour autant que votre belle orchidée est condamnée ! Voici quelques astuces pour mieux en prendre soin et pour la faire repartir, une fois sa floraison terminée.

Bien entretenir votre orchidée

Un profil particulier

Avant de songer à faire repartir une orchidée, il est indispensable de bien comprendre quel est son tempérament, et quels sont ses besoins spécifiques. À l’état sauvage, cette plante fleurit près des cours d’eau, mais dans des emplacements très particuliers : tronc d’arbre, rocher… Ce qu’elle aime, c’est donc l’alliance de la chaleur et de l’humidité. Vous devez donc lui proposer un arrosage et un emplacement adaptés !

Choisir le bon emplacement

L’entretien d’une orchidée en pot commence donc par lui fournir la juste dose de luminosité. Et pour cela, il est nécessaire de la déplacer en fonction des saisons. En été, on choisira un espace lumineux, en évitant l’exposition directe aux rayons du soleil. En hiver, en revanche, on n’hésitera pas à la placer derrière une fenêtre, pour qu’elle profite d’un ensoleillement maximal !

Recréer un microclimat

Reste une question délicate : comment soigner une orchidée au quotidien ? La température idéale pour qu’elle s’épanouisse se situe entre 20 et 30 °C. Mais elle a également besoin d’un taux d’humidité adapté, et pas des moindres, puisque le taux d’hygrométrie devrait être de 60 à 80 % pour qu’elle s’épanouisse pleinement. Difficilement envisageable à la maison… à moins de tricher un peu ! Installez votre orchidée à côté d’une fontaine d’intérieur ou d’une vasque remplie d’eau.

Bien doser l’arrosage

Si une orchidée aime l’humidité, elle a horreur de l’eau stagnante ! Votre orchidée appréciera une brumisation quotidienne. Quant à l’arrosage, on adopte le bon rythme :

  • Lors de la floraison : une fois tous les 10 jours.
  • Après sa floraison : une fois tous les 20 jours.

L’arrosage de l’orchidée est assez particulier, puisqu’il faut l’inonder généreusement, puis égoutter le pot avec soin pour évacuer l’eau. Attention ! L’orchidée déteste l’eau calcaire. Si vous avez une eau trop dure à la maison, adoptez une astuce simple : ajoutez une bonne dose de jus de citron à l’eau d’arrosage.

Après la floraison

C’est en général après la floraison que les ennuis commencent et que se pose la grande question : comment tailler une orchidée ? Dans un premier temps, ôtez toutes les fleurs fanées. Accordez quelques jours de repos à la plante, avant de procéder à la taille. Examinez ensuite les hampes de votre orchidée. Si la floraison a été dense, elles sont sans doute sèches. Dans ce cas, il faut les couper. Si seule l’extrémité a séché, comptez 3 nœuds en partant du bas, puis coupez. Après la taille, l’idéal est d’installer votre orchidée dans un espace lumineux, mais plus frais (15 à 18 °C).

SOS : mon orchidée ne repart pas !

Vous chouchoutez votre orchidée, mais elle semble toujours bouder ? Pas de panique ! Prenez plutôt le temps de l’examiner. Quelques signes révélateurs peuvent vous indiquer pour quelle raison votre orchidée a mauvaise mine.

La précédente floraison

La question la plus répandue est sans doute : pourquoi mon orchidée ne fait que des feuilles ? Si la précédente floraison a été importante, vous avez certainement dû couper toutes les hampes à la base. Dans ce cas, pas de panique : il est tout à fait normal que votre orchidée ait besoin de temps pour refleurir. Il est probable que pendant quelque temps, elle ne produise que des feuilles. Une seule solution : continuer à la chouchouter, et faire preuve de patience.

Le feuillage

La qualité du feuillage donne une bonne indication sur la santé de votre plante. Si les feuilles sont subitement plus fines et éventuellement plus pâles, il est probable que votre orchidée ait épuisé les ressources dont elle dispose : il est temps de renouveler son substrat. Si son feuillage jaunit, prudence : votre orchidée n’aime pas son emplacement. En cause, le plus souvent : une température trop faible, ou l’exposition à un ensoleillement direct trop fort ou au courant d’air. Il est probable qu’un nouvel emplacement suffise à lui redonner bonne mine.

Les racines

On l’a vu, l’orchidée apprécie un arrosage bien dosé et une brumisation quotidienne, mais elle a une sainte horreur de l’eau stagnante. Une erreur de dosage, et c’est le drame. Si votre orchidée à grise mine, il est donc indispensable de vérifier l’état de ses racines. Les racines de l’orchidée ont une teinte grise, qui deviennent vertes lors de l’arrosage. Si les racines de votre orchidée affichent une vilaine teinte marron ou si elles se dessèchent, il faut agir :

  • En cas de surarrosage : commencez par dépoter la plante, et coupez les racines qui pourrissent, puis rempotez l’orchidée dans un nouveau pot et un nouveau substrat. S’il ne reste pas assez de racines saines pour le faire, optez pour l’hydroculture.
  • En cas de sécheresse prolongée : dépotez la plante et faites-la tremper dans une bassine d’eau non calcaire pendant 15 à 20 minutes, jusqu’à ce que ses racines deviennent vertes. Veillez à bien l’égoutter avant de la rempoter.

Hydroculture : mode d’emploi

L’hydroculture est bien souvent le dernier recours pour sauver une orchidée. Cette technique permet en effet de faire naître de nouvelles racines. Et si elle demande un peu de délicatesse, elle est à la portée de tous les jardiniers. Vous aurez simplement besoin d’un vase en verre et d’un peu de ouate pour aquarium.

  • Versez de l’eau dans le vase.
  • Placez la ouate au-dessus.
  • Déposez votre orchidée sur la ouate.

Cette technique – ainsi que l’apport régulier d’un fertilisant – devrait donner naissance à de nouvelles racines. Attendez que ses racines soient suffisamment développées pour rempoter votre orchidée dans un substrat classique.